Les constellations d'automne à Lajoux.

Par Thomas Twieg, 26 septembre 2008.

Automne - saison agréable pour une sortie « Astro ». Comme la dernière sortie « astro-nocturne » date de ????? - je ne sais pas quand - je me suis dit qu'il était temps de faire quelque chose. Trouver un sujet pour une nuit d'observation n'est pas très difficile, il y a beaucoup de nouveaux membres, donc « Les constellations d'automne et leurs galaxies principales » me semblent idéales pour une sortie à Lajoux.

À 21:00 heures au Col de la Faucille se sont retrouvés B. Braconnier avec un voisin, J.M. Vasseur, Claudie E., Claude et moi-même pour voir si le ciel valait une soirée d'observation.

Sur le Pays de Gex : du brouillard et des stratus. En direction de l'ouest : un ciel bien dégagé. La décision est prise rapidement : on continue vers notre site d'observation proche de la forêt du Massacre, pas loin de Lajoux.

Puis J.M. Massenot avec un ami, Tanguy et la famille Luzzi nous ont retrouvé sur place. On était donc une belle équipe pour cette soirée. Est-ce que j'ai oublié quelqu'un(e) ? Non ?... Ok.

L'installation du matériel prend toujours un peu de temps ; mon C11, une lunette apo 102/650 de Claude, une paire de jumelles sur trépied de Robert ainsi que la lunette de Tanguy et l'ETX 125 de J.M. ont trouvé une place sur le terrain en béton. Un coup d'oeil au thermomètre : 7°C. Bon d'accord mais la température va encore descendre à -2°C. Il faut vraiment s'habiller. L'altitude de 1250 m en pleine nuit en septembre se fait sentir.

Bon, on fait le programme comme d'habitude. Les constellations Cygne, Lyre, l'Aigle, Couronne Boréale, Bouvier, Hercule, Sagittaire, Ecu de Sobieski pour l'été et Pégase, les Poissons, Andromède, le Triangle, Persée, Cassiopée pour l'automne sont présentés via les lasers verts. La lunette de Claude est déjà en action et montre quelques classiques du ciel. M13, M11, M27, M57, Jupiter, des étoiles doubles et bien sur la première galaxie du printemps : la splendide M31 avec ses deux compagnons M32 et M110. Dans une lunette apochromatique « grand champ » : un vrai plaisir !

Moi je prends toujours un peu plus de temps pour mettre le C11 en station, l'image est encore un peu floue : la mise en température dure et la turbulence atmosphérique n'est pas la meilleure. Par contre M31 fait une bonne impression. La galaxie est si grande que le champ dans l'oculaire n'est pas suffisant pour la montrer dans sa totalité. NGC 891 est déjà différente. A peine visible à cause du faible contraste par rapport au fond du ciel (pas à cause de sa taille) elle est quand même la première cible de mon C11. Une galaxie « edge-on » (vue par la tranche) est toujours une attraction pour moi, vous le savez.

Puis M15, un amas globulaire qui nous fascine. Tanguy trouve M13 et M92 avec sa lunette, une première pour lui. Et Claude, il est où ?

Bien sur, les dentelles avec un filtre UHC dans son TMB sont splendides. On voit vraiment l'arc complet avec un oculaire Nagler 31 mm.

Les moteurs « GoTo » de l'ETX 125 de Jean-Michel se font aussi entendre. Robert B. nous montre h + chi Persée dans les jumelles. Comme ça, un vrai plaisir d'observer.

On peut sauter d'un télescope à l'autre et partout on voit autre chose. Il y a du thé, café, biscuits, gaufres. Eh oui, il faut manger et boire, ça donne de l'énergie et chasse la fatigue, par contre ça ne réchauffe pas les pieds !...

Vu que le sujet était « les galaxies de l'automne », je cherche NGC 7331, la plus lumineuse dans Pégase. Je descends vers NGC 7606, NGC 7814 puis NGC 7479, NGC 7753. Punaise !... Elles deviennent de plus en plus faible ! Pourquoi ? C'est simple : d'un coté elles ne sont pas très lumineuses et d'autre part j'ai un peu d'humidité sur ma lame de Schmidt. Oh là là, j'ai oublié un câble de raccordement pour les résistances chauffantes. Heureusement Claude a une rallonge pour l'allume-cigare. Je peux donc rapprocher ma voiture du télescope et raccorder le câble à l'allume cigare. Vive la technique !... La buée sur la lame de Schmidt disparaît complètement et je peux me lancer de nouveau dans les galaxies encore plus faibles.

Suuuuuper, c'est reparti !... NGC 7741, NGC 7457, une autre proche de Alpha Per que je ne peux pas identifier (il y en a 5 ou 6 mais juste une seule que je peux apercevoir). Je suis toujours dans Pégase, bien entendu... Puis « mon highlight de la soirée » NGC 7332 et NGC 7339, deux galaxies « edge-on » en même temps dans le champ de l'oculaire. Elles sont minuscules dans le Nagler 31, à peine visible, mais vraiment magnifiques. Punaise qu'est-ce qu'elles sont jolies !... Ok, ok j'arrête.

Après retour vers NGC 7331 et j'essaye de trouver le « Quintet de Stéphane », au moins la galaxie la plus lumineuse de ce groupe, mais pas de chance, ce n'est pas pour aujourd'hui ! Ils sont où les grands télescopes Dobson du club ?????? J'attends avec impatience...

Les aiguilles de la montre sont déjà sur 03:00 heures, c'est vrai ? Eh oui !, encore vite sur un amas globulaire (M2) dans le Verseau par contre, je ne trouve plus NGC7009, M72 et M73. Dommage, ils sont trop proches de l'horizon. Ce sera pour une autre fois.

Il faut maintenant ranger le télescope et dégeler la voiture ainsi que le matériel qui est resté dehors. Une dernière tasse de thé et je repars sous un ciel toujours splendide.

Heureusement, le lendemain c'est samedi (et l'anniversaire de ma chère femme)...

Bonne nuit.

Restez à l'oculaire

Thomas

Retour...