« Quadrantide »  à LAJOUX.

Par Thomas Twieg, 4 janvier 2009.

Un courrier fait office de CROA.

Salut Brice,

Brice - tu avais raison - la Faucille était bien dans le brouillard. Par contre Lajoux se trouve au delà de la vallée de Valserine et là bas - que du bonheur !
On était à 3 (Claude, la soeur de Fabienne - une néophyte en astro et moi) et nous sommes arrivées sur place en co-voiturage (peu de matériel...) vers 23:00 heures. Un ciel très transparent, vraiment cristallin et bien stable s’est dévoilé à nous. D’abord une petite promenade pour inspecter le plateau qu’on n’avait pas pu joindre en voiture la dernière fois avec Nico.

Puis avec le matériel (appareils photo, petits trépieds et mon Borg ED 77/500) dans les sacs à dos. Un superbe endroit pour l’observation en hiver, bien protégé de la lumière parasite, pas de route, pas de bruit - rien : idéal. Il y avait une ambiance presque irréelle et magique, la neige craquait sous nos pas et la lumière du croissant de lune proche de l’horizon nous a donné la sensation d’être sur un autre monde. C’est juste un peu dommage qu’on ne puisse pas monter du matériel plus lourd pour faire des photos au foyer par ex. Mais pour observer  l’essaim météoritique des Quandrantides - parfait. Par contre la température est descendue à - 19°C (!). Même le chocolat était congelé (dans la bouche il fond quand même...) On en a observé quelques unes mais on ne pouvait et ne voulait pas attendre le pic qui était annoncé entre 03:00 et 05:00 heures du matin. Malheureusement je ne peux pas vous présenter d’image avec une « Quadrantide » elles n’ont pas laissé la moindre trace pendant les poses.

Par contre rarement j’ai vu une voie lactée hivernale aussi marquée. Déjà le coucher de la lune peu après 00:15 heures nous a surpris. Des cratères à travers les branches des arbres, aucune brume d’horizon visible. Dans le sud Pi Pup et Naos (Zeta Pup) sont apparues direct au dessus de la crête du Haut Jura comme si on avait enclenché un interrupteur - impressionnant ! Le Grand Chien dans sa totalité - c’était quand la dernière fois ? Dans le nord le Bouvier s’est montré « à plat » sur l’horizon. Bien sûr on s’est régalé aussi sur les anneaux de Saturne sous forme d’un faible trait blanc sur la planète - actuellement on les voit par la tranche. Mais bon il faut aussi savoir s’arrêter - à 02:00 heures on a plié (c’était vite fait), les pieds ont demandé un peu de chaleur et je voulais faire du ski dimanche après-midi. Retour au Pays de Gex plongé le brouillard. En arrivant chez moi j’ai vérifié la fiabilité de mon thermomètre : mais il fonctionnait parfaitement. On a vraiment eu - 19°C. L’absence de vent nous a permis de ne pas trop sentir le froid.

En annexe vous découvrirez une photo du coucher de la lune sur notre site photo du club.

Thomas

Retour...