Les objets hors système solaire
Les étoiles les plus connues


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Nota : La distance entre une étoile et notre système solaire est souvent assez approximative. Cela en raison de la multiplicité des catalogues, des moyens de mesure, des progrès scientifiques et des auteurs. Ce n'est qu'à titre indicatif qu'elle est mentionnée (De préférence, ce sont les mesures faites par le satellite d'astrométrie "Hipparcos" qui sont données)

Acamar :

Étoile de classe spectrale A2, de magnitude apparente visuelle 3,22. Elle est distante d'environ 128 années-lumière. C'est l'étoile theta 1 de la constellation de l'Éridan.

Achernar (de l'arabe : aknernahr, le bout du fleuve) :

Étoile de classe spectrale B5, de magnitude apparente visuelle 0,54. Elle est distante d'environ 136 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de l'Éridan.

Acrux :

Étoile double de classe spectrale B1, de magnitude apparente visuelle 1,28 et 1,58. Elle est distante d'environ 300 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Croix du Sud.

Adhara :

Étoile de classe spectrale B2, de magnitude apparente visuelle 1,53. Elle est distante d'environ 447 années-lumière et serait la plus forte source de rayonnement ultra-violet pour un observateur terrestre (hormis le Soleil). C'est l'étoile epsilon de la constellation du Grand Chien.

Agena :

Étoile variable de classe spectrale B1, de magnitude apparente visuelle 0,64. Elle est distante d'environ 1019 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Centaure également appelée Hadar.

Akrab (d'origine arabe : le scorpion) :

Elle est plus connue sous le nom de Graffias.

Albireo (d'origine arabe : l'oiseau) :

Belle étoile binaire optique composée d'une étoile jaune-orangée de classe spectrale K3, de magnitude apparente visuelle 3,05 et d'une étoile verte-bleue de classe spectrale B8, de magnitude apparente 5,12. Elles sont séparées l'une de l'autre de 34,3" et distantes de la Terre d'environ 386 années-lumière pour la première et 376 années-lumière pour la deuxième. L'étoile jaune-orangée possède deux compagnes révélées par l'interféromètrie à seulement 0,4" d'arc pour l'une et moins de 0,08" d'arc pour l'autre. Quant à l'autre étoile verte-bleue, elle semble également possèder une compagne non encore résolue par l'interféromètrie. C'est l'étoile beta de la constellation du Cygne.
Le nom semblant d'origine arabe attribuée à cette étoile provient plus certainement d'une déformation de la description latine de la constellation dans l'Almageste de 1515 : eurisim, quasi redolens, ut lilium ab ireo)

Alcor (de l'arabe : al-qur, le cavalier) :

Étoile 80 de la constellation de la Grande Ourse, binaire spectroscopique blanche de classe spectrale A5, de magnitude apparente visuelle 4,2. Elle est associée optiquement avec l'étoile Mizar avec un écart angulaire de 12' environ, mais elles sont dans la réalité séparées d'une dizaine d'années-lumière. Elle est distante d'environ 79,2 années-lumière de la Terre

Alcyone :

Étoile bleue-blanche la plus lumineuse de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B7 et de magnitude apparente visuelle 2,88. Elle est distante d'environ 418 années-lumière. C'est l'étoile eta de la constellation du Taureau.

Aldébaran (de l'arabe : al-dabaran, la suivante) :

Étoile géante rouge de classe spectrale K5, de magnitude apparente visuelle 0,99 et dont le diamètre est 40 fois celui de notre étoile le Soleil. Elle est distante d'environ 61 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Taureau.

Alderamin (de l'arabe : Al Dhira al Yamin, le bras droit) :

Étoile de classe spectrale A5, de magnitude apparente visuelle 2,47. L'étude de son spectre indique une rotation rapide de l'étoile sur elle-même. Elle est distante d'environ 50,4 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de Céphée qui deviendra dans 5500 ans la nouvelle étoile polaire du fait de la précession des équinoxes.

Alfirk (ou Alphirk) :

Étoile binaire de magnitude apparente visuelle 3,23 dont la compagne se situe à 13,4" d'arc et est de magnitude 8. Par interféromètrie, une troisième étoile très proche a été découverte en 1986. C'est l'étoile beta de la constellation de Céphée distante d'environ 595 années-lumière.

Algénib (de l'arabe : jenah al-faras, l'aile du cheval) :

Étoile bleue variable de classe spectrale B2, de magnitude apparente visuelle 2,84. Elle est distante d'environ 615 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de Pégase.

Algieba ou Algeiba :

Magnifique étoile jaune-orange de classe spectrale K0, de magnitude apparente visuelle 2,1. Sa compagne, une étoile jaune-verte de classe spectrale G7 et de magnitude 3,47, est séparée d'elle de 4,5" d'arc. Elle est distante d'environ 126 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation du Lion.

Algol (de l'arabe : ra's al-ghul, la tête de l'ogre) :

Étoile binaire, prototype des variables à éclipses, composée d'une étoile bleue de classe spectrale B8 et d'une étoile orangée de classe spectrale K2. Elles sont distantes l'une de l'autre d'environ 10 millions de km. De plus, une troisième étoile de classe spectrale F1 gravite en 1,862 année autour des deux autres à environ 420 millions de km de leur barycentre.
L'hypothèse de la nature binaire d'Algol fut avancée par le jeune astronome anglais John Goodrike en 1782, mais la confirmation n'arriva qu'en 1880 grâce à l'astronome allemand Hermann Vogel. Celui-ci en apporta la preuve en mesurant le déplacement alternatif des raies du spectre lumineux dû à l'effet Doppler-Fizeau. Pour l'observateur terrestre, elles s'éclipsent mutuellement et provoquent tous les 2 jours 20 heures 49 minutes (2,867 j) une variation de magnitude apparente de 2,2 à 3,5.
C'est l'étoile beta de la constellation de Persée distante d'environ 101 années-lumière de la Terre.

Alhena :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,02. Elle est distante d'environ 112 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation des Gémeaux.

Alifa :

Étoile de classe spectrale A3, de magnitude apparente visuelle 4,3. C'est l'étoile dzeta de la constellation de la Petite Ourse.

Alioth (de l'arabe : al-'ayyuq, la queue) :

Étoile blanche de classe spectrale A0, de magnitude apparente visuelle 1,76. Elle est distante d'environ 90,1 années-lumière. C'est l'étoile epsilon de la constellation de la Grande Ourse.

Alkaïd (de l'arabe : al-qa'id albenat al-na'sh, le conducteur des pleureuses) :

Étoile bleue de classe spectrale B3, de magnitude apparente visuelle 1,86. Elle est distante d'environ 112 années-lumière. C'est l'étoile eta de la constellation de la Grande Ourse également appelée Benetnasch.

Alkalurops :

Étoile variable de magnitude apparente visuelle 4,3. Elle est distante d'environ 111 années-lumière. C'est l'étoile mu 1 de la constellation du Bouvier.

Almach, Almak ou Alamak (de l'arabe : Al Anak al Ard, le lynx du désert) :

Belle étoile double célèbre (c'est en fait un système quadruple) dont la composante principale est une étoile géante orange de magnitude apparente visuelle 2,26. Sa compagne, située à 9,58" d'arc, est une étoile blanche double de magnitude apparente visuelle 4,84 dont les deux composantes ne sont séparées que de 0,5" d'arc. Elle est distante d'environ 355 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation d'Andromède.

Alnaïr ou Al Na'ir (d'origine arabe : la brillante) :

Étoile de classe spectrale B5, de magnitude apparente visuelle 1,77. Elle est distante d'environ 96,8 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Grue.

Alnasl :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,63. Elle est distante d'environ 124 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation du Sagittaire.

Alnilam (Alnihan ou Alnitam) :

Étoile double de classe spectrale B0, de magnitude apparente visuelle 1,69. Elle est distante d'environ 1342 années-lumière. C'est l'étoile epsilon de la constellation d'Orion au centre du "Baudrier d'Orion".

Alnitak (de l'arabe : al-nitak, la ceinture):

Étoile bleue très chaude (>35 000K) de classe spectrale O9, de magnitude apparente visuelle 1,91. Elle est distante d'environ 817 années-lumière de la Terre. En réalité, c'est un système triple composé d'Alnitak et d'une étoile plus faible de magnitude 5,5 formant un couple serré (2,6" d'arc) autour duquel gravite à 57,6" d'arc une troisième étoile de magnitude 10. C'est l'étoile dzeta de la constellation d'Orion qui forme avec Alnilam et Mintaka les trois étoiles du "Baudrier d'Orion". Au sud de celle-ci, à environ 1/2 degrée, on trouve la nébuleuse obscure "Barnard 33" ou nébuleuse de la "Tête de cheval".

Alphard (de l'arabe : al-fard, la solitaire) :

Étoile orangée de classe spectrale K2, de magnitude apparente visuelle 1,99. Elle est distante d'environ 189 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de l'Hydre femelle également appelée Minchir.

Alphecca :

Étoile alpha de la constellation de la Couronne boréale également appelée la Perle.

Alphératz (de l'arabe : al-surrat al-faras, le nombril du cheval) :

Étoile blanche de classe spectrale A0, de magnitude apparente visuelle 2,06. Elle est distante d'environ 101 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation d'Andromède également appelée Sirrah qui est également un des sommets du "Carré de Pégase" autrefois nommée delta de la constellation de Pégase.

Alrakis :

Étoile de magnitude apparente visuelle 5,55. C'est l'étoile mu de la constellation du Dragon.

Alrescha :

Étoile de magnitude apparente visuelle 4,11. C'est l'étoile alpha de la constellation des Poissons.

Altaïr (de l'arabe : al-nars al-taïr, l'aigle volant) :

Étoile de classe spectrale A7, de magnitude apparente visuelle 0,93. Elle est distante d'environ 16,1 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de l'Aigle qui constitue avec Véga et Déneb le triangle d'été, également appelées "les trois belles de l'été".

Altaïs :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,08. Elle est distante d'environ 101 années-lumière. C'est l'étoile delta de la constellation du Dragon.

Ankaa :

Étoile de classe spectrale K0, de magnitude apparente visuelle 2,4. Elle est distante d'environ 76 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Phénix.

Antarès (du grec : anti Arês, la rivale de Mars) :

Étoile variable super-géante rouge de classe spectrale M1 et de magnitude apparente visuelle variant de 0,91 à 1,07 en 1730 jours (Hipparcos). Sa compagne, une étoile bleue de magnitude 5,4 et de type spectrale B2 située à 3" d'arc, est une importante radio-source. Elle est distante d'environ 604 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Scorpion aussi nommée Kalb al Akrab - le Cœur du Scorpion - par les astronomes arabes.

Arcturus (du grec : arctos oura, à la queue de l'Ourse) :

Étoile orangée de classe spectrale K2 et de magnitude apparente visuelle 0,16. Elle est distante d'environ 35,2 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Bouvier dans le prolongement de la queue de la Grande Ourse.

Arrai, Alrai ou Errai (de l'arabe Al Raï , le berger) :

Étoile de classe spectrale K1 et de magnitude apparente visuelle 3,21. Elle est distante d'environ 45 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de Céphée appelée aussi Shaou Wei "le petit garde" par les chinois.

Ascella :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,61. Elle est distante d'environ 95,4 années-lumière. C'est l'étoile dzeta de la constellation du Sagittaire.

Aspidiske :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,25. Elle est distante d'environ 459 années-lumière. C'est l'étoile iota de la constellation de la Carène.

Astérope :

Étoile double de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B8-B9 et de magnitude apparente visuelle 5,77. Elle est distante d'environ 709 années-lumière. Ce sont les étoiles 21 et 22 de la constellation du Taureau.

Atik :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,88. C'est l'étoile dzeta de la constellation de Persée.

Atlas :

Étoile de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B8 et de magnitude apparente visuelle 3,63. Elle est distante d'environ 666 années-lumière. C'est l'étoile 27 de la constellation du Taureau.

Atria :

Étoile de classe spectrale K2 et de magnitude apparente visuelle 1,91. Elle est distante d'environ 544 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Triangle Austral.

Avior :

Étoile de classe spectrale K0, de magnitude apparente visuelle 1,95. Elle est distante d'environ 741 années-lumière. C'est l'étoile epsilon de la constellation de la Carène.

Azha :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,9. Elle est distante d'environ 125 années-lumière. C'est l'étoile eta de la constellation de l'Éridan.

Barnard (étoile de) :

Étoile naine rouge de la constellation d'Ophiucus (Serpentaire), de classe spectrale M5, de magnitude apparente visuelle 9,53. Elle est distante d'environ 6 années-lumière de la Terre et s'en rapproche avec le plus important mouvement propre connu de 10,31" par an soit une vitesse radiale estimée à 108 km/s.

Baten Kaitos :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,73. Elle est distante d'environ 323 années-lumière. C'est l'étoile dzeta de la constellation de la Baleine.

Beid :

Étoile de magnitude apparente visuelle 4,04. Elle est distante d'environ 125 années-lumière. C'est l'étoile omicron 1 de la constellation de l'Éridan.

Bellatrix (du latin : la guerrière) :

Étoile de classe spectrale B2, de magnitude apparente visuelle 1,66. Elle est distante d'environ 213 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation d'Orion.

Benetnasch :

Étoile eta de la constellation de la Grande Ourse également appelée Alkaïd.

Bêta Pictoris :

Étoile de classe spectrale A5 et de magnitude apparente visuelle 3,86. Elle est distante d'environ 61,5 années-lumière. Elle est connue, grâce au satellite IRAS en 1983, pour être entourée d'un immense disque de poussière et de gaz qui semble être l'indice d'un système planétaire. C'est l'étoile beta de la constellation du Peintre.

Bételgeuse (de l'arabe : ibt al-ghül ou Ibt al Jauzah, l'épaule du géant) :

Étoile supergéante rouge variable irrégulière de classe spectrale M2, de magnitude apparente visuelle 0,57. Elle est distante d'environ 427 années-lumière. A son maximum, elle est environ dix mille fois plus lumineuse que le Soleil et sa masse serait trente fois supérieure. C'est l'étoile alpha de la constellation d'Orion parfois aussi nommée Al Mankib.
Du fait de sa gigantesque atmosphère, son diamètre angulaire a pu être mesurée directement (0,047") dès 1920 à l'observatoire du Mont Wilson par les astronomes Michelson et Pease. Enfin, grâce à l'interféromètrie des tavelures mise au point par l'astronome français Antoine Labeyrie, trois astronomes américains ont pu observer directement des détails de la surface de l'étoile en 1974 au télescope de 4m de Kitt Peak.
Par cette même méthode, en 1983 et en 1986, deux étoiles proches ont été découvertes à 0,06" et 0,51" d'arc faisant de Bételgeuse un système triple.

Biham :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,53. Elle est distante d'environ 104 années-lumière. C'est l'étoile theta de la constellation de Pégase.

Canopus (du grec : Kanôbos) :

Étoile de classe spectrale A1, de magnitude apparente visuelle -0,63. Elle est distante d'environ 281 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Carène, deuxième étoile la plus brillante du ciel.

Capella (du latin : la chèvre - pour les arabes, c'est Al Rakib Le Cocher) :

Étoile binaire spectroscopique de classe spectrale M1 et de magnitude apparente visuelle 0,08. Elle est composée d'une étoile de classe spectrale G5 et d'une autre de type G0 séparée de 0,05" d'arc (non séparable en visuel). En 1920 à l'observatoire du Mont Wilson, l'astronome Anderson utilisant l'interféromètrie détermina une période de révolution égale à 104 jours. Elle est distante d'environ 42,2 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Cocher parfois appelée Alhajoth.

Caph (pour les arabes : Al Sanam al Nakah) :

Étoile variable de classe spectrale F2, de magnitude apparente visuelle 2,28. Elle est distante d'environ 54,5 années-lumière. Elle possède une compagne de magnitude 13,7 située à 31" d'arc. C'est l'étoile beta de la constellation de Cassiopée.

Castor :

Étoile double composée de deux étoiles binaires spectroscopiques de classe spectrale A0, de magnitude apparente visuelle 2 et 2,9. Elles sont distantes d'environ 51,6 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation des Gémeaux.

Cebalrai :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,77. Elle est distante d'environ 80,9 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Serpentaire (Ophiucus).

Cor Caroli (du latin : Cœur de Charles en hommage à Charles II d'Angleterre) :

Étoile double prototype des variables magnétiques, de magnitude apparente visuelle 2,89 (alpha 2) et 5,48 (alpha 1). Elle est distante d'environ 122 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation des Chiens de Chasse.

Cursa :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,79. Elle est distante d'environ 93,2 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de l'Éridan.

Deneb (de l'arabe : al dhanab al dajajah, la queue de la poule) :

Étoile blanche de classe spectrale A2 et de magnitude apparente visuelle 1,33. Elle est distante d'environ 3 260 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Cygne qui constitue avec Véga et Altaïr le "Triangle d'été".
Environ 3° à l'ouest, on trouve la célèbre nébuleuse "North America" appelée ainsi en raison de sa forme rappelant l'aspect du continent nord américain (NGC 7000). Légèrement plus proche, on peu observer une autre nébuleuse appelée "Le Pélican" (IC 5070).

Deneb Kaitos (d'origine arabe : la queue de la baleine) :

Étoile de classe spectrale K0 et de magnitude apparente visuelle 2,05. Elle est distante d'environ 87,7 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Baleine également appelée Diphda.

Denebola (de l'arabe : Al Dhanab Al Asad, la queue du lion) :

Étoile de classe spectrale K0 et de magnitude apparente visuelle 2,13. Elle est distante d'environ 36,4 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Lion.

Diphda :

Voir Deneb Kaitos.

Dschubba :

Étoile de classe spectrale B0 et de magnitude apparente visuelle 2,3. Elle est distante d'environ 502 années-lumière. C'est l'étoile delta de la constellation du Scorpion.

Dubhe (de l'arabe : al dubb, l'ours) :

Étoile orangée de classe spectrale K0 et de magnitude apparente visuelle 1,82. Elle est distante d'environ 138 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la Grande Ourse qui constitue avec Mérak "les Gardes" de la constellation.

Duhr (d'origine arabe : le dos du lion) :

Étoile delta de la constellation du Lion, voir Zosma.

Edasich :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,3. Elle est distante d'environ 103 années-lumière. C'est l'étoile iota de la constellation du Dragon.

Electra ou Électre :

Étoile de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B6 et de magnitude apparente visuelle 3,71. Elle est distante d'environ 582 années-lumière. C'est l'étoile 17 de la constellation du Taureau.

Elnath ou El Nath (d'origine arabe : la corne) :

Étoile de classe spectrale B8 et de magnitude apparente visuelle 1,68. Elle est distante d'environ 130 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Taureau.

Eltanin ou Etamin :

Étoile de classe spectrale K5 etde magnitude apparente visuelle 2,23. Elle est distante d'environ 155 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation du Dragon.

Enif :

Étoile de classe spectrale K2 et de magnitude apparente visuelle 2,39. Elle est distante d'environ 700 années-lumière. C'est l'étoile epsilon de la constellation de Pégase.

Épi :

Nom français de l'étoile Spica, alpha de la constellation de la Vierge.

Errai :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,22. Elle est distante d'environ 47,1 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de Céphée.

Fomalhaut (de l'arabe : fom al-hut, la bouche du poisson) :

Étoile variable de classe spectrale A3 et de magnitude apparente visuelle 1,23. Elle est distante d'environ 26,5 années-lumière. Un disque de poussière, indice d'un possible système planétaire, y a été découvert par le satellite IRAS. C'est l'étoile alpha de la constellation du Poisson austral.

Gacrux (du latin : gamma crux) :

Étoile de classe spectrale M4 et de magnitude apparente visuelle 1,65. Elle est distante d'environ 84,1 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de la Croix du Sud.

Garnet Sidus (du latin : l'étoile grenat) :

Étoile de classe spectrale M2 et de magnitude apparente visuelle 4,23. Elle se situe à une distance très approximative de 5000 années-lumière. Elle possède deux compagnes de magnitude supérieure à 12. Elle a été baptisée ainsi par l'astronome John Herschel en raison de sa forte coloration rouge. La présence de raies d'absorption intenses en infrarouge révèlent la signature de la vapeur d'eau (H2O). C'est l'étoile mu de la constellation de Céphée.

Gemma :

Étoile alpha de la constellation de la Couronne boréale également appelée la Perle.

Giausar :

Étoile variable de magnitude apparente visuelle 3,81. Elle est distante d'environ 257 années-lumière. C'est l'étoile lambda de la constellation du Dragon.

Gienah (de l'arabe : Al Janah, l'aile) :

Étoile jaune de classe spectrale K0 et de magnitude apparente visuelle 2,48. Elle est distante d'environ 72 années-lumière. Elle est probablement accompagnée d'une étoile plus faible à 0,1" d'arc. C'est l'étoile epsilon de la constellation du Cygne.
Environ 3° au sud-ouest, se trouve la nébuleuse des Dentelles du Cygne ou Voiles du Cygne, reste de l'explosion d'une supernova (NGC 6992 - NGC 6979 - NGC 6960). Objets difficiles à observer visuellement mais magnifiques en photographie.

Graffias :

Étoile bleue de classe spectrale B1, de magnitude apparente visuelle 2,62. Elle est distante d'environ 860 années-lumière de la Terre. En réalité, c'est un système multiple dont la composante principale est une étoile double spectroscopique, la composante secondaire est de magnitude 9. C'est l'étoile beta 1 de la constellation du Scorpion aussi appelée Akrab "le scorpion". A peu de distance angulaire (13,6"), on trouve beta 2 étoile probablement double et de magnitude 4,87.

Grumium (le groin) :

Étoile jaune de magnitude apparente visuelle 3,74. Elle est distante d'environ 112 années-lumière. C'est l'étoile ksi de la constellation du Dragon donnée comme étant le radiant de l'essaim d'étoiles filantes des Draconides.

Hadar :

Étoile beta de la constellation du Centaure également appelée Agena.

Hamal (d'origine arabe : le bélier) :

Étoile de classe spectrale K2 et de magnitude apparente visuelle 2,02. Elle est distante d'environ 66,7 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Bélier.

Homam :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,42. Elle est distante d'environ 181 années-lumière. C'est l'étoile dzeta de la constellation de Pégase.

Izar :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,5. C'est l'étoile epsilon de la constellation du Bouvier.

Kaus australis :

Étoile de classe spectrale A0 et de magnitude apparente visuelle 1,81. Elle est distante d'environ 151 années-lumière. C'est l'étoile epsilon de la constellation du Sagittaire.

Kaus borealis :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,83. Elle est distante d'environ 79,9 années-lumière. C'est l'étoile lambda de la constellation du Sagittaire.

Kaus media :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,7. Elle est distante d'environ 379 années-lumière. C'est l'étoile delta de la constellation du Sagittaire.

Keid :

Étoile de magnitude apparente visuelle 4,43. Elle est distante de 16,5 années-lumière. C'est l'étoile omicron 2 de la constellation de l'Éridan.

Kiffa australe (de l'arabe : balance) ou Zubenelgenubi :

Étoile de classe spectrale A3 et de magnitude apparente visuelle 2,75. Elle est distante d'environ 84,9 années-lumière. C'est l'étoile alpha 2 de la constellation de la Balance.

Kiffa boréale (de l'arabe : balance) ou Zubeneschamali :

Étoile de classe spectrale B8 et de magnitude apparente visuelle 2,61. Elle est distante d'environ 168 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Balance.

Kochab (de l'arabe : kaucab al she mali, étoile du nord) :

Étoile de classe spectrale K5 et de magnitude apparente visuelle 2,06. Elle est distante d'environ 119 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Petite Ourse qui, il y a 3000 ans, était plus proche du pôle Nord céleste que alpha, l'actuelle étoile polaire.

Kornephoros :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,78. Elle est distante d'environ 216 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation d'Hercule.

Kurhah :

Étoile de classe spectrale A et de magnitude apparente visuelle 4,26. Elle est distante d'environ 102 années-lumière. C'est l'étoile ksi de la constellation de Céphée.

Maïa :

Étoile de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B7 et de magnitude apparente visuelle 3,88. Elle est distante d'environ 615 années-lumière. C'est l'étoile 20 de la constellation du Taureau.

Marfik :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,82. Elle est distante de 166 années-lumière. C'est l'étoile lambda de la constellation du Serpentaire (Ophiucus).

Margarita :

Étoile alpha de la constellation de la Couronne boréale également appelée la Perle.

Markab (d'origine arabe : selle) :

Étoile de classe spectrale A0 et de magnitude apparente visuelle 2,49. Elle est distante d'environ 128 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de Pégase.

Markeb :

Étoile de classe spectrale B3 et de magnitude apparente visuelle 2,5. Elle est distante d'environ 300 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation des Voiles.

Matar :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,94. Elle est distante d'environ 279 années-lumière. C'est l'étoile eta de la constellation de Pégase.

Mégrez :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,3. Elle est distante d'environ 81,3 années-lumière. C'est l'étoile delta de la constellation de la Grande Ourse.

Men :

Étoile de classe spectrale B2 de magnitude apparente visuelle 2,29. Elle est distante d'environ 447 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Loup.

Menkalinan :

Étoile binaire spectroscopique et variable à éclipse de magnitude apparente visuelle 1,9, composée de deux étoiles de classe spectrale A2 et de magnitude 1,89 à 1,98 pour la première et 1,93 à 2,02 pour la seconde (période de 3,96 jours). Elles possèdent une compagne de magnitude 10,6 à 184,6" d'arc. Elle est distante d'environ 82,1 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Cocher.

Menkar :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,55. Elle est distante d'environ 305 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Baleine.

Menkib :

Étoile de magnitude apparente visuelle 4,05. Elle est distante d'environ 988 années-lumière. C'est l'étoile ksi de la constellation de Persée.

Mérak (de l'arabe : merak al-dubb al-akbar, les reins du grand ours) :

Étoile blanche de classe spectrale A0 et de magnitude apparente visuelle 2,35. Elle est distante d'environ 84,9 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Grande Ourse.

Mérope :

Étoile de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B6 et de magnitude apparente visuelle 4,17. Elle est distante d'environ 1 553 années-lumière. C'est l'étoile 23 de la constellation du Taureau.

Mesartim :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,88. Elle est distante de 204 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation du Bélier.

Miaplacidus :

Étoile variable de classe spectrale A0 et de magnitude apparente visuelle 1,67. Elle est distante d'environ 115 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Carène.

Mimosa :

Étoile de classe spectrale B1 et de magnitude apparente visuelle 1,31. Elle est distante d'environ 245 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Croix du Sud.

Minchir (d'origine arabe : le nez de l'hydre) :

Étoile alpha de la constellation de l'Hydre femelle également appelée Alphard.

Mintaka :

Étoile double bleue, variable à éclipses, de classe spectrale O9 et de magnitude apparente visuelle 2,25. Sa compagne, bleue également et de magnitude 6,85, en est séparée de 51,7". Elle est distante d'environ 916 années-lumière. C'est l'étoile delta, troisième du "baudrier d'Orion" dans la constellation du même nom.

Mira Ceti (d'origine latine : la Merveilleuse de la Baleine) :

Étoile supergéante rouge variable de classe spectrale M5-M9 et de magnitude apparente visuelle variant de 2 au maximum à environ 8,6-10,1 au minimum avec une périodicité de 331 jours. Elle constitue le prototype des étoiles variables à longue période entre 80 et 1000 jours (type Mira Ceti).
Elle fut observée à son maximum en 1596 par l'astronome hollandais David Fabricius puis, en 1603, l'astronome allemand Bayer la référença sous le nom omicron de la constellation de la Baleine. C'est à l'astronome polonais Hevelius qui l'observa de 1659 à 1682 que l'on doit son nom de Mira "la merveilleuse" en raison de l'étonnement que ses caractéristiques provoquèrent.
Elle est située à environ 358 années-lumière et possède une compagne bleue découverte en 1920 par l'astronome Joy et confirmée visuellement par l'astronome Aitken en 1923. De nos jours, plus de 4500 étoiles ont été classées dans la catégorie Mira Ceti.

Mirach (d'origine arabe : le pagne) :

Étoile géante rouge de classe spectrale M0 et de magnitude apparente visuelle 2,08. Elle possède une compagne proche de magnitude 14. Elle est distante d'environ 267 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation d'Andromède.

Mirfak (de l'arabe : Mirfak al Thurayya, le coude des Pléiades) :

Étoile verte variable de classe spectrale F5 et de magnitude apparente visuelle 1,81. Elle est distante d'environ 453 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de Persée.

Mirzam (d'origine arabe : celui qui précède) :

Étoile variable prototype des "quasi-céphéides" de classe spectrale B1 et de magnitude apparente visuelle 1,96. Elle est distante d'environ 362 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Grand Chien.

Mizar (d'origine arabe : le tablier) :

Étoile binaire blanche de classe spectrale A2 et de magnitude apparente visuelle 2,22. Elle est distante d'environ 81,5 années-lumière. Identifiée dès 1650 comme une étoile double par Riccioli, c'est en fait un système multiple de 5 étoiles : Mizar A est une étoile binaire spectroscopique, alors que Mizar B également une binaire spectroscopique possède une compagne supplémentaire. Elle forme avec Alcor un célèbre couple optique. C'est l'étoile dzeta de la constellation de la Grande Ourse.

Muphrid ou Murphrid (d'origine arabe : l'étoile de la lance) :

Étoile variable de classe spectrale G0 et de magnitude apparente visuelle 2,68. Elle est distante d'environ 34,2 années-lumière. C'est l'étoile eta de la constellation du Bouvier.

Nekkar :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,48. Elle est distante d'environ 213 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Bouvier.

Nunki :

Étoile variable de magnitude apparente visuelle 2,07. Elle est distante d'environ 217 années-lumière. C'est l'étoile sigma de la constellation du Sagittaire.

Nusakan :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,66. Elle est distante d'environ 132 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Couronne boréale.

Peacock (d'origine anglaise : le paon) :

Étoile de classe spectrale B3 et de magnitude apparente visuelle 1,92. Elle est distante d'environ 195 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Paon.

Perle (la) :

Étoile blanche de classe spectrale A0 et de magnitude apparente visuelle 2,22. Elle est distante d'environ 76,6 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Couronne boréale également appelée Gemma, Margarita ou Alphecca.

Phact :

Étoile de classe spectrale B5 et de magnitude apparente visuelle 2,66. Elle est distante d'environ 231 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Colombe.

Phecda (de l'arabe : fekhah al-dubb al-akbar, la cuisse du grand ours) :

Étoile blanche de classe spectrale A0 et de magnitude apparente visuelle 2,43. Elle est distante d'environ 89,4 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de la Grande Ourse.

Pherkad :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,03 et de type spectrale A3. Elle est distante d'environ 393 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de la Petite Ourse. Elle possède une fausse compagne de magnitude 5 associée uniquement en raison de la perspective de la Terre, elle en est séparée d'une centaine d'années-lumière.

Pléione :

Étoile variable de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B8 et de magnitude apparente visuelle 5,06. Elle est distante d'environ 526 années-lumière. C'est l'étoile 28 de la constellation du Taureau.

Polaris ou Polaire :

Étoile variable géante jaune de classe spectrale F7 et de magnitude apparente visuelle 2,0. Elle possède une compagne optique de magnitude 9 située à environ 18" d'arc. Elle est distante d'environ 384 années-lumière et est située à moins de 1° du Pôle Nord céleste (44' d'arc actuellement). Elle va encore s'en rapprocher jusqu'en 2100 à environ 27' d'arc du fait du mouvement de précession de l'axe de rotation de la Terre. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Petite Ourse également appelée Alroukaba "le genou", par les arabes.

Pollux :

Étoile de classe spectrale K0, de magnitude apparente visuelle 1,22. Elle est distante d'environ 32,4 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation des Gémeaux.

Porrima :

Étoile double de magnitude apparente visuelle 2,74. Elle est distante d'environ 38,6 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de la Vierge.

Procyon (du grec : pro tou kunos, avant le chien - Sirius) :

Étoile de classe spectrale F5, de magnitude apparente visuelle 0,4. Son rayon est 2,1 fois plus grand que celui du Soleil et sa luminosité est 6,86 fois plus importante. Elle est distante de 11,4 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Petit Chien.

Proxima du Centaure :

Étoile naine rouge de classe spectrale M5 appartenant au système triple alpha du Centaure. C'est l'étoile la plus proche de notre système solaire, distante de 4,22 années-lumière.

Rasalgethi ou Ras Algethi (d'origine arabe : tête de l'homme agenouillé) :

Étoile supergéante rouge variable de magnitude apparente visuelle 3,37. Elle est associée à une autre étoile, binaire spectroscopique, de magnitude 5,33. C'est l'étoile alpha de la constellation d'Hercule.

Rasalhague (d'origine arabe : tête du porteur de serpent) :

Étoile de classe spectrale A5 et de magnitude apparente visuelle 2,09. Elle est distante d'environ 48,4 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Serpentaire (Ophiucus).

Rastaban (de l'arabe : Al Ras al Thuban, la tête du dragon) :

Étoile binaire de magnitude apparente visuelle 2,8 avec un compagnon de magnitude 14 à 4,2" d'arc. Elle est distante d'environ 487 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Dragon.

Régulus (d'origine latine : le petit roi) :

Étoile triple de classe spectrale B8, de magnitude apparente visuelle 1,36. Son rayon est 3,6 fois plus grand que celui du Soleil et est 130 fois plus lumineuse. Elle est distante de 77,5 années-lumière. Elle possède une compagne binaire, située à 177" d'arc, et composée de deux étoiles séparées de 4.1" d'arc de magnitude 8 et 13 .
Avec Spica, elle fait partie des étoiles qui, en 127 av J.C., permirent à Hipparque, en mesurant leur position, d'en déduire la précession des équinoxes. Elle a été utilisée également pour l'établissement des calendriers chaldéen et babylonien.
C'est l'étoile alpha de la constellation du Lion parfois appelée "cor leonis" le cœur du lion. Elle doit son nom Régulus à Copernic qui lui-même s'est inspiré du nom Rex (le roi) donné par Ptolémée.

Rigel (Algebar ou Elgebar) :

Étoile supergéante bleue de classe spectrale B8, de magnitude apparente visuelle 0,18. Son rayon est 74 fois plus grand que celui du Soleil et sa luminosité est 50 000 fois plus importante. Deux autres étoiles beaucoup plus petites (Rigel B et Rigel C) formant un système binaire gravitent autour de l'étoile principale Rigel A. Elle est distante d'environ 773 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation d'Orion dont le nom vient de l'arabe Rijl Jauzah al Yusra, la jambe gauche de Jauzah (Jauzah est le nom d'Orion pour les arabes). C'est la septième des étoiles les plus brillantes du ciel.

Rigel Kentaurus ou Rigil Kentarus :

Principale étoile composant le système triple alpha du Centaure, de classe spectrale G2, de magnitude apparente visuelle -0,01. Son rayon est 1,06 fois plus grand que celui du Soleil. Elle est distante de 4,39 années-lumière. C'est la troisième des étoiles les plus brillantes du ciel également appelée Toliman. Elle est régulièrement en compétition avec Proxima du Centaure pour le titre d'étoile la plus proche de notre Soleil.

Rotanev (anagramme de Venator) :

Étoile de classe spectrale F5, de magnitude apparente visuelle 3,64. Elle est distante d'environ 97 années-lumière. Elle possède une compagne située à 0,24" d'arc et de magnitude 4,5. C'est l'étoile beta de la constellation du Dauphin nommée ainsi par Piazzi pour rendre hommage à son assistant Niccolo Cacciatore soit Nicolaus Venator en latin. Voir aussi Sualocin.

Ruchbah (d'origine arabe : le genou de la femme sur le trône) :

Étoile variable binaire à éclipse de classe spectrale A5 et de magnitude apparente visuelle 2,66. Elle a une compagne à 136" d'arc de magnitude 11,5 qui éclipse l'étoile principale. Elle est distante d'environ 99,4 années-lumière. C'est l'étoile delta de la constellation de Cassiopée.

Rukbat :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,96. Elle est distante d'environ 236 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Sagittaire.

Sabik :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,43. Elle est distante d'environ 75,9 années-lumière. C'est l'étoile eta de la constellation du Serpentaire (Ophiucus).

Sadalbari :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,51. Elle est distante d'environ 123 années-lumière. C'est l'étoile mu de la constellation de Pégase.

Sadr ou Sadir :

Étoile de classe spectrale F8 et de magnitude apparente visuelle 2,23. Elle est distante d'environ 1524 années-lumière. Elle est accompagnée de deux étoiles plus faibles de magnitude 10 à 1,8" d'arc et de magnitude 12,8 à 40,9" d'arc. C'est l'étoile gamma de la constellation du Cygne.

Saïph (d'origine arabe : l'épée) :

Étoile de classe spectrale B0 et de magnitude apparente visuelle 2,06. Elle est distante d'environ 725 années-lumière. C'est l'étoile kappa de la constellation d'Orion.

Schéat (d'origine arabe : l'épaule ):

Étoile variable de classe spectrale M2 et de magnitude apparente visuelle 2,47. Elle est distante d'environ 195 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de Pégase.

Schédar ou Schédir (d'origine arabe : le sein) :

Étoile triple mais aussi double optique de classe spectrale K0 et de magnitude apparente visuelle 2,24. Sa fausse compagne de magnitude 8,5 est actuellement séparée de 65" d'arc mais ne se déplace pas à la même vitesse. Par contre, deux faibles étoiles gravitent autour de la principale à 20" et 40" d'arc avec respectivement une magnitude de 14 et 13. Elle est distante d'environ 229 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de Cassiopée.

Seginus :

Étoile variable de magnitude apparente visuelle 3,04. Elle est distante d'environ 90,6 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation du Bouvier.

Sham (d'origine arabe : Al Sham, la flèche) :

Étoile de classe spectrale G0, de magnitude apparente visuelle 4,39. Elle est distante d'environ 473 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Flèche nommée ainsi par Piazzi en 1800 par analogie avec le nom en arabe de la constellation.

Shaula :

Étoile de classe spectrale B2, de magnitude apparente visuelle 1,63. Elle est distante d'environ 988 années-lumière. C'est l'étoile lambda de la constellation du Scorpion.

Sheliak :

Étoile binaire spectroscopique et variable à éclipse de classe spectrale A8, de magnitude apparente visuelle 3,25. Découverte en 1874 par l'astronome anglais John Goodricke, sa luminosité varie selon un cycle complexe de 12,91 jours avec un premier minimum à 4,36 et un deuxième à 3,8.
La nature de la compagne qui provoque les éclipses n'a pas été réellement élucidée, elle se situerait seulement à 50 millions de kilomètres de l'étoile principale. Deux autres étoiles gravitent autour de ce système, une de magnitude 9,9 à 86" d'arc, l'autre de magnitude 8,6 à 45,7" d'arc. Cette dernière étant également une étoile double.
Elle est distante d'environ 882 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Lyre.

Sheratan :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,66. Elle est distante d'environ 56,8 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation du Bélier.

Sélène (Celaeno) :

Étoile de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B7 et de magnitude apparente visuelle 5,46. Elle est distante d'environ 562 années-lumière. C'est l'étoile 16 de la constellation du Taureau.

Sirius :

Étoile blanche la plus brillante du ciel, de classe spectrale A0 et de magnitude apparente visuelle -1,44. Une étoile compagne, Sirius B, naine blanche orbite en 50 ans environ à proximité de l'étoile principale Sirius A et explique les irrégularités observées dans sa trajectoire. Une deuxième compagne, Sirius C, naine rouge gravitant à très faible distance de Sirius A, expliquerait les variations résiduelles de son mouvement.
Anciennement, l'étoile serait apparue de couleur rougeâtre à l'astronome Ptolémée ; cela semble pouvoir s'expliquer par une évolution rapide de Sirius B passant de l'état de géante rouge à naine blanche.
Elles sont distantes d'environ 8,6 années-lumière de la Terre. C'est l'étoile alpha de la constellation du Grand Chien.

Sirrah :

Étoile alpha de la constellation d'Andromède également appelée Alphératz.

Spica (d'origine latine : Épi) :

Étoile variable de classe spectrale B1 et de magnitude apparente visuelle 1,06. Elle est distante d'environ 281 années-lumière de la Terre. Elle fait partie des étoiles qui permirent à Hipparque, en mesurant leur position, d'en déduire la précession des équinoxes. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Vierge.

Sualocin (anagramme de Nicolaus) :

Étoile de classe spectrale B9, de magnitude apparente visuelle 3,77. Elle est distante d'environ 241 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Dauphin nommée ainsi par Piazzi pour rendre hommage à son assistant Niccolo Cacciatore soit Nicolaus Venator en latin. Voir aussi Rotanev.

Sulafat :

Étoile de classe spectrale B9 et de magnitude apparente visuelle 3,25. Elle possède une faible compagne de magnitude 12,1 et séparée de 13,4" d'arc. Une deuxième étoile de magnitude 10,6 et séparée de 176,9" semble être qu'une association optique à l'étoile principale. Elle est distante d'environ 635 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de la Lyre.

Syrma :

Étoile de magnitude apparente visuelle 4,08. Elle est distante d'environ 82,4 années-lumière. C'est l'étoile iota de la constellation de la Vierge.

Taygeta ou Taygète :

Étoile de l'amas ouvert des Pléiades, de classe spectrale B6 et de magnitude apparente visuelle 4,3. Elle est distante d'environ 741 années-lumière. C'est l'étoile 19 de la constellation du Taureau.

Thuban (d'origine arabe : le dragon) :

Étoile jaune de magnitude apparente visuelle 3,65. Elle est distante d'environ 355 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Dragon.

Unukalhai ou Unuk (d'origine arabe : le cou du serpent) :

Étoile de classe spectrale K0 et de magnitude apparente visuelle 2,63. Elle est distante d'environ 73,6 années-lumière. C'est l'étoile alpha de la constellation du Serpent.

Véga (de l'arabe : al waki, la lyre) :

Étoile blanche de classe spectrale A0 et de magnitude apparente visuelle 0,03 la classant en 5ème position des étoiles les plus lumineuses du ciel. Elle est distante d'environ 25,3 années-lumière de la Terre. Le satellite IRAS (Infra-Red Astronomical Satellite) y découvrit un disque de poussière d'environ 12 milliards de km de rayon. C'est l'étoile alpha de la constellation de la Lyre qui constitue avec Deneb et Altaïr le "Triangle d'été".

Vindemiatrix (du latin : la vendangeuse) :

Étoile de classe spectrale K0 et de magnitude apparente visuelle 2,84. Elle est distante d'environ 109 années-lumière. C'est l'étoile epsilon de la constellation de la Vierge.

Wazn :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,11. Elle est distante d'environ 86,5 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Colombe.

Yed Posterior :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,24. Elle est distante d'environ 139 années-lumière. C'est l'étoile epsilon de la constellation du Serpentaire (Ophiucus).

Yed Prior :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,73. Elle est distante d'environ 184 années-lumière. C'est l'étoile delta de la constellation du Serpentaire (Ophiucus).

Yilden :

Étoile de classe spectrale A1, de magnitude apparente visuelle 4,4. C'est l'étoile delta de la constellation de la Petite Ourse.

Zaurak :

Étoile de magnitude apparente visuelle 2,96. Elle est distante d'environ 193 années-lumière. C'est l'étoile gamma de la constellation de l'Éridan.

Zaniah :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,89. Elle est distante d'environ 379 années-lumière. C'est l'étoile eta de la constellation de la Vierge.

Zavijava :

Étoile de magnitude apparente visuelle 3,6. Elle est distante d'environ 35,8 années-lumière. C'est l'étoile beta de la constellation de la Vierge.

Zosma :

Étoile de classe spectrale A4 et de magnitude apparente visuelle 2,56. Elle possède une compagne de magnitude 8,6 située à 180" d'arc. Elle est distante d'environ 57,7 années-lumière. C'est l'étoile delta de la constellation du Lion également appelée Duhr, Zubra ou Zosca.

 


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mise en page : - Mise à jour : - Corrections et ajouts :
Sources principales d'informations :
- "Dictionnaire de l'astronomie et de l'espace" - Editions Larousse
- "Astronomia" - Editions Fabbri
- "RedShift 3
" - Alsyd
- "SkyMap Pro 6" - C. A. Marriott - Web : SkyMap