Revue de presse

Le Pays Gessien - Vendredi 18 février 2000


LE JEU DES ASTRONOMES AMATEURS

Coup de couteau dans le ciel

Depuis plusieurs semaines, les astronomes amateurs du Pays de Gex jettent un œil curieux et amusé sur un caprice technologique offert par la société Motorola. Le sujet de cet intérêt n'est autre que l'observation et la photographie de flashes de lumière qui viennent, tous les jours, découpés le ciel pendant quelques secondes.

Ceux qui ont eu l'occasion d'apercevoir ces éclairs peuvent donc se rassurer, les OVNI ne sont pas encore arrivés. Ils peuvent d'ailleurs s'attarder à essayer de photographier l'événement, comme le font les passionnés du club d'astronomie Orion.

Membre de ce club, Etienne Guyot observe le phénomène avec des yeux de scientifique. Technicien Radar de profession, il a déniché sur le Web un petit programme qui permet de calculer avec une infinie précision, l'heure, l'alignement, et l'endroit exact où se produira l'éclair. Pour lui, il n'y a pas de magie mais beaucoup de mathématique. Le phénomène n'est en fait rien d'autre que l'observation du reflet du soleil sur les panneaux réflecteurs (des antennes) de petits satellites de communication lancés par la société Motorola.

« C'est le projet Iridium, explique Etienne Guyot. Il s'agissait pour eux de créer un réseau de téléphonie mondiale grâce à un réseau très important de satellites en orbite autour de la planète. En fait, en deux ans, ils ont lancé 88 satellites dont 66 sont aujourd'hui en activité. Ça fonctionne mais c'est un fiasco financier, une partie de la planète ne pouvant s'offrir le luxe du coût d'une telle communication. »

Bref, cela fait en tous les cas le bonheur des amateurs qui attendent, les soirs de beaux temps, de photographier ces coups de couteaux dans le ciel. L'observation dure entre 15 et 20 secondes, mais le pic de lumière est beaucoup plus court. En tous les cas, on ne peut pas confondre ce phénomène avec une étoile, l'intensité lumineuse est en effet plus importante que la plus brillante des étoiles du ciel. Pour l'observer dans le Pays de Gex, il vaut mieux regarder le soir vers le nord-est, et pour être plus précis à 25% par rapport au pôle Nord. Mais le mieux reste de contacter l'association Orion qui saura vous dire, suivant le jour de l'observation, quand et où, la lumière sera la plus belle.

Orion Club d'astronomie du Pays de Gex

Guy Bécan

Visitez aussi la page consacrée aux satellites Iridium !...

Retour au sommaire des articles de presse